Rendre hommage aux héros de la guerre

La municipalité d’Aire-sur-la-Lys a souhaité, très tôt, dès la fin de la guerre, parfois même avant, rendre hommage aux personnes illustres, civiles ou militaires qui se sont distinguées par leur courage et leur bravoure.

Ainsi, de nombreuses personnes ont été décorées. Dès le 23 janvier 1916, Pierre Régnier, un blessé de Mesnil-les Hulus, reçoit une médaille militaire et la distinction des braves sur la Grand-Place de la ville. Cette médaille est délivrée en reconnaissance de services militaires exceptionnels. Les critères retenus sont : être victime de blessures de guerre, avoir fait preuve d’acte de courage au combat, être engagé depuis au moins 8 ans et avoir été cité à l’ordre de l’armée. Cette décoration militaire a été créée le 22 janvier 1852 par Louis-Napoléon Bonaparte. 950 000 soldats furent décorés pendant la Grande Guerre, la plupart à titre posthume. La Médaille militaire, d’un diamètre de 28 mm, est en argent.
Elle porte à l’avers l’effigie de la République avec l’inscription « République française » et au revers, au centre du médaillon, l’inscription « Valeur et discipline ».

Elle est surmontée d’un trophée d’armes

La même année, le 16 octobre, le préfet du Pas-de-Calais est nommé commandeur de la Légion d’honneur et l’évêque d’Arras reçoit, lui, la Croix de Chevalier de la Légion d’honneur. Le 17 janvier 1917, M. le Capitaine Outrebon reçoit la légion d’honneur et M Louis Raoult est nommé officier de la légion d’honneur. La Légion d’honneur est la plus haute distinction nationale. Elle a été instituée en 1802 par Napoléon Bonaparte dans le but de récompenser, à la fois, le mérite civil et la bravoure militaire. Il existe différents titres pour cette distinction: chevaliers, officiers et commandeurs. Selon les services rendus à la patrie, la personne distinguée recevra telle ou telle titre. Il existe également le titre de grand-officier ou grand-croix qui sont attribués aux dignitaires de l’ordre, tel que le président de la République.

Médaille de la légion d’Honneur

Des décorations sont également attribuées à ces corps militaires. Ainsi, le 73 ème RI stationné en partie en 1914 à Aire-sur-la-Lys (ainsi qu’à Béthune et Hesdin) reçut plusieurs distinctions militaires. Cité trois fois à l’ordre de l’armée, il reçut la Croix de guerre 14-18. Il obtint également la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre de 1914-1918, c’est-à-dire la fourragère verte rayée de rouge. La couleur du ruban de la fourragère varie en fonction du nombre de citations à l’ordre de l’armée. L’origine de la fourragère est assez vague mais elle fut attribuée pour faits de guerre à la fois à des unités militaires mais aussi civiles.

Différents types de fourragère; leur couleur varie en fonction de leur nombre de citations à l’ordre de l’armée

 

Enfin, une décision du conseil municipal fut prise pour rebaptiser certains grands axes en vue d’honorer les héros de la Grande Guerre. Ainsi, le conseil décida d’attribuer le nom de boulevard Clémenceau à la place du boulevard Nord, de boulevard Maréchal Foch à la place du boulevard Sud, de boulevard Généralissime Pétain à la place du boulevard Est, de rue des alliés à la place de la rue militaire, de la rue d’Alsace-Lorraine à la place de la rue de Busnes.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s